En ce qui concerne l'avenir, il ne s'agit pas de le prédire, mais de le rendre possible
Antoine de Saint-Exupéry
 Français  English  Deutsch

Bitcoin dans l'actualité de novembre 2013

Comment fonctionne la crypto-monnaie ?

Le monde est toujours en changement, et actuellement, c'est Bitcoin qui est à l'affiche !

Suite aux auditions au Congrés américain de novembre 2013 au sujet des devises virtuelles et après la prise de position de Ben Bernanke, Président de la Federal Reserve, voici en résumé et en simplifié les vues de l'auteur sur les tenants et aboutissants de Bitcoin

Bitcoin, c'est quoi ?

Bitcoin est une devise Internet, une "devise" qui n'existe que sur ordinateur.

Un Bitcoin n'a pas de valeur intrinsèque. Le prix de Bitcoin n'est donc pas couplé au prix de l'énergie ou de l'or par exemple.

Par cette caractéristique, Bitcoin ressemble aux devises officielles qui sont appelées devises Fiat. Devise Fiat, car elles sont devenues incovertibles en or depuis la présidence Richard Nixon. Les devises officielles ont cours légal dans leur pays d'origine. Ainsi par exemple, les contributions et taxes doivent être payées dans la devise ayant cours légal. Les indemnisations fixées par les Tribunaux sont libellées dans la devise ayant cours légal.

Comme Bitcoin n'a nul part cours légal, Bitcoin est appelé une currency virtuelle.

Quelle est la cause de l'intérêt actuel pour Bitcoin?

Une deuxième différence avec les devises ayant cours légal est le fait que le nombre total de Bitcoins émis ne dépassera jamais le seuil limite de 21 Millions. Le propriétaire a donc la garantie que la planche à billets ne sera pas utilisée pour résoudre des problèmes urgents. C'est un atout majeure dans le monde du Quantitative Easing aux USA et des sauvetages à répétitions en Europe. Des capitaux chinois achètent de plus en plus de bitcoins, vraisemblablement exactement pour cette raison.

Une troisième différence majeure est que les Bitcoins fonctionnent en dehors du système bancaire classique. La banque n'est (typiquement) pas le débiteur d'un porteur de Bitcoin. Bien évidemment, un dépôt fiduciaire est possible.

Le propriétaire d'un Bitcoin possède cette pièce (a coin). Il n'existe pas de pièce négative. Ceci fût un choix technique fondemental pour l'architecture de Bitcoin. ( Une banque peut ouvrir un compte Bitcoin comme elle ouvre un compte or. Dans ce cas, la Banque prend la possession des Bitcoins et est parallèlement un débiteur et non plus un agent fiduciaire. )

Où acheter des Bitcoins ?

Aujourd'hui, le plus grand marché est le marché chinois. Il y a aussi des marchés en Europe (p. ex. bitcoin.de), au Japon (mtgox.com) et aux Etats Unis.

Les perspectives de Bitcoin ?

Elles pourraient être excellentes ! Bitcoin empêche l'utilisation de la planche à imprimer. Une appréciation colossale de Bitcoin fait conceptuellement partie du système. (Ce qui ne signifie pas qu'elle se reproduira dans le futur ! ) Aujourd'hui, la plus petite unité Bitcoin est le Satoshi qui vaut 0.000 000 01 Bitcoin. Si le prix de Bitcoin montait à des niveaux tel que même un Satoshi serait une unité trop importante, des décimales supplémentaires pourraient être ajoutées. La limite de 21 millions de Bitcoin ne sera pas touchée.

Autre point important: le propriétaire d'un Bitcoin n'a pas de débiteur. Il n'y a pas d'effet domino à craindre !

Les crypto-devises pourraient être une opportunité majeure pour le Luxembourg. Nous verrons le développement d'une nouvelle génération de crypto-devises qui s'appuiront plus sur le système légal du pays hôte.

Comme le gouverneur Bernanke a déclaré, les devises virtuelles "pourraient tenir des promesses sur le long terme, en particulier si les innovations permettent un transfert d'argent plus rapide, plus sûre et plus efficace.” Cette déposition explique en partie la dernière hausse de Bitcoin

En très simplifié, le monde est divisé en deux d'un point de vue financier :

  • Les Etats Unis et l'Eurozone essaient de garder leur monopole tout relatif de devises de réserve.
  • La Chine developpe le marché Renminbi pour éviter de placer trop d'actifs en USD, EUR et YEN. Tout en essayant de faire ce changement de cap lentement.

Dans ce contexte, l'intervention du Président de la Federal Reserve Ben Bernanke pourrait être un signe que les grands acteurs envisageraient éventuellement d'utiliser des devises neutres en tant que compromis entre positions opposées. Bitcoin, et d'autres crypto-devises, pourraient être ce terrain neutre acceptable tant à la China qu'aux Etats Unis, l'Eurozone et le Japon. Ce qui contribuerait à stabiliser la finance mondiale. Ceci pourrait être la raison de la prise de position de Ben Bernanke. (veuillez noter les multiples conditionnels ;) )

Si ceci se produisait, Bitcoin se stabiliserait, au moins relativement, à des niveaux très élevés

Effectivement en un an, le prix de Bitcoin est passé d'environ 12$ à plus de 700$ par plusieures étapes et à l'heure où j'écris s'était stabilisé à 500 $ pour rebondir à plus de 800$. Comme vous voyez, les fluctuations, y compris à la baisse, sont énormes. Des fluctuations de plus de 50% à la hausse ou la baisse sont fréquentes ! Soyez en conscients !

L'évolution des cours de Bitcoin pose évidemment la question de la bulle. Mais sommes-nous face à une bulle ou face à un Cygne Noir ? Cette question mérite d'être discutée plus en profondeur, dans un prochain article ;) .

Un deuxième risque majeur

Les Bitcoins sont stockées sur ordinateur dans des wallets ("porte-monnaies").

Aujourd'hui, il existe des virus, des attaques complètement automatisées d'ordinateurs, qui sont spécifiquement conçues pour voler les clés donnant accès aux Bitcoins du propriétaire de l'ordinateur. Plus le prix des Bitcoins augmente, plus ce problème sera important.

Néanmoins: Aujourd'hui, il semble que Bitcoin et d'autres crypto-devises feront partie de notre avenir ! Affaire à suivre !

Avertissement

Ceci n'est en aucun cas une recommendation d'achat. Si vous décidiez d'investir ou de désinvestir en Bitcoins, vous le faites à vos propres risques et périls ! Je ne saurai que vous recommander d'effectuer vos propres recherches. L'auteur de ces lignes conteste toute responsabilité ! Voir aussi les conditions d'utilisations